COMMENT CAPITANEUS SE TRANSFORMA-T-IL EN CATTANEUS

 

Rappel de quelques notions élémentaires d'étymologie et de phonologie (transformations structurales du latin).

Premier temps

En effet, dans les syllabes atones (c'est-à-dire celles qui ne portaient pas l'accent tonique), la voyelle se réduisit à un son très faible et s'effaça (le plus souvent avant le IXe siècle) ; ainsi par exemple, le mot latin pos(i)tùram devint posture en français.

La mutation phonétique du mot capitaneus (ou capitano) se fit, dans un premier temps, par la "chute" de la voyelle -i- dans la syllabe -pi- qualifiée d'atone protonique (l'accent tonique se trouve sur la syllabe -ta-) Capitaneus se transforma, phonétiquement, en "captaneus".

On retrouve d'ailleurs le mot "captan" (chef) en vieux provençal et aussi, parait-il en turc "kaptan, kapudan"(capitaine de navire).

 

Deuxième temps

Puis le -p- du groupe consonantique -pt-, fut "assimilé" et transformé en -t- : captaneus devint cattaneus.

Dans les langues romanes, de nombreux mots ont suivi cette évolution qui obéit au principe phonologique suivant : dans les groupes de deux consonnes, la première ne subsiste que si elle est facile à prononcer sinon , elle "tombe" (par exemple, dub(i)tare se transforme en : douter), s'affaiblit ou "s'assimile".

Ainsi, le latin avait déjà assimilé des mots comme adpellare en appellare. En italien le mot latin captivus se transforma en cattivo (catturare) , baptismus en battesimo etc.

En français, plusieurs mots s'orthographiant avec la double consonne -pt- se prononcent -t-, comme :

-baptême (b a t e m), sept (s e t) et sculpter (s k y l t e).

Pour ces mots, "l'assimilation" ne s'est opérée que phonétiquement, leur orthographe primitive a été conservée. On notera que quelques vocables latins ont suivi directement ce type d'évolution vers le français comme par exemple :

latronem -> larron, rupta -> route.

Ces quelques principes de linguistique nous permettent ainsi de mieux comprendre la signification orthographique du doublement de la consonne "t", véritable "vestige embryologique" et témoin de l'évolution structurale du latin vers nos langues romanes. Le substantif puis le patronyme CATTANI en est une parfaite illustration.

 

Voici les diverses variantes de CAPITANEUS:

-capitanio, capitaneo

-cattaneo (Ligurie) cattanei (Lombardie)

-cattagni, cattani

-capitanelli, capitanucci

-cattanin (Venetie)

-forme en CAP.. sont répandue au sud de l'Emilia ;

-forme en CATT..du nord jusqu'en Toscane

suite

sommaire